Menu

Une aide à la réforme pour les élevages bovins




Les vaches allaitantes (production de viande de veau) doivent être réformées, c’est-à-dire retirées de l’exploitation lorsqu’elles ne peuvent plus produire ou plus assez, en raison de leur âge, de leur état physiologique, de conditions environnementales ou climatiques dégradées, etc. De plus, la crise sanitaire liée à la COVID-19 a eu des répercussions économiques très importantes dans les exploitations. En effet, les difficultés à écouler les veaux ont fortement impacté les trésoreries des agriculteurs. Ce manque de liquidités a bien évidemment eu des répercussions sur l’alimentation des troupeaux et donc sur l’état physiologique des animaux les plus âgés.
Or, le marché de la réforme est très peu rémunérateur, notamment en Corse compte tenu du manque d’organisation de la filière et de l’impossibilité, pour l’instant, de transformer au niveau local ces produits en steak haché.  Ainsi, beaucoup d’éleveurs préfèrent conserver ces animaux plutôt que de les vendre à un prix dérisoire. Or, réformer les animaux qui le nécessitent est un facteur d’amélioration des troupeaux, de rentabilité et de durabilité des exploitations. Un projet de valorisation de ces produits est en cours de réflexion avec la profession et les acteurs de la filière afin d’assurer une solution pérenne mais la situation actuelle nécessite une mesure d’urgence.
C’est pourquoi le Président de l’ODARC a proposé au Conseil Exécutif de la Collectivité de Corse, qui l’a validé, un dispositif d’aide spécifique, à destination des éleveurs bovins, avec un montant fixe de 170 euros par animal réformé.
On estime à environ un millier le nombre de vaches concernées, ce qui représente une enveloppe de 170 000 euros, sur des fonds Collectivité de Corse, qui seront reversés par l’ODARC soit directement aux éleveurs, soit aux associations qui en feront la demande pour le compte de leurs adhérents (la totalité de l’aide devra être reversée au bénéficiaire ultime).
Pour en bénéficier :
L’animal réformé doit être âgé de plus de 7 ans, correctement enregistré à l’EDE, présent sur l’exploitation au 1er janvier 2021 (inscrit au livre des bovins), conduit à l’abattoir de façon réglementaire (le ticket de pesée est exigé). L’abattage doit être intervenu entre le 1er juillet 2021 et le 15 mars 2022. La subvention sera versée à l’éleveur ou à l’association qui en fait la demande pour le compte de l’éleveur, dès réception des justificatifs.

Pour déposer votre demande d’aide :
  • Contactez votre chargé de projet ODARC ou rapprochez-vous de votre association de producteurs bovins (ADE, ABEP, Association des éleveurs de l’extrême sud, Altra carri, UDAC, Associu per a difesa è a prumuzione di u vitellu corsu).
  • Le dossier complet devra être déposé à l’ODARC avant le 15 avril 2022
 
 
reforme_bovine_2022.zip réforme bovine 2022.zip  (649.52 Ko)

Mise à jour : prorogation jusqu'au 30 juin 2022

Vous avez jusqu'au 30 juin 2022 pour nous faire parvenir votre demande avec une date limite pour que le dossier soit complété si besoin au 1er août.
Les critères d'éligibilité et autres caractéristiques de la mesure restent inchangés. 
Une aide à la réforme pour les élevages bovins

Rédigé le Mardi 22 Février 2022 à 09:41 | modifié le Mardi 22 Février 2022





ODARC BASTIA
av Paul Giacobbi
Montesoro
20601 Bastia

Tel : 04 95 30 95 30
Fax : 04 95 33 86 05

ODARC AJACCIO
U Ricantu,
Route de Campo dell Oro
20090 Ajaccio

Tel : 04 95 29 26 90

Courriel : odarc@odarc.fr