Menu

Les agrumes de Corse




Clémentine

Elle fut découverte il y a une centaine d’années, dans la plantation d’un orphelinat de Misserghin près d’Oran, en Algérie.
Grâce à l’étude de son patrimoine génétique réalisée par les chercheurs de l’INRA de Corse, il est établi que la clémentine est en fait un croisement naturel entre la mandarine commune et une orange douce.
Le tout premier clémentinier commun introduit en Corse fut planté en 1925 dans la Plaine Orientale de l’île. C’est en 1929 qu’on lui donna pour la première fois le nom de "clémentine" en l’honneur de son découvreur le frère Clément.
Depuis plus de 40 ans, les chercheurs de l’INRA de Corse réalisent, en collaboration avec le Cirad, au sein d’un pôle de recherche agronomique, un important travail de sélection de clémentiniers, indemnes de maladies connues et adaptés aux conditions de la Corse. Fruit emblématique de l’Île de Beauté, la clémentine de Corse se distingue par sa petite taille, ses feuilles vertes et effilées, son teint bien orangé, sa peau lisse, fine et brillante et son célèbre "cul vert", garantie d’une maturation naturelle sur l’arbre et non en chambre froide.
Son terroir d’exception s’étire entre terre et mer, sur les pentes douces et ensoleillées de la Plaine Orientale. Les gourmets apprécient particulièrement son goût délicatement acidulé, sa chair juteuse et ses quartiers sans pépin.
  • 181producteurs adhérents APRODEC dont 46 labellisés en agriculture biologique
  • 37 343 tonnes dont 80 % certifiées IGP
  • 1 507 ha dont 291 ha labellisés en agriculture biologique
La Corse est l'unique région de production de clémentines en France. Les caractéristiques propres à la clémentine insulaire, ont été reconnues en 2007 par l’Union européenne à travers l’indication géographique protégée (IGP) "Clémentine de Corse" et un Label Rouge obtenu en octobre 2014.
 
Pour plus d’informations :
www.clementinedecorse.fr


 

Pomelo

Les premières plantations de pomelos de Corse remontent à une trentaine d’années.
Le pomelo est le seul agrume qui ne soit pas originaire d'Asie. Il est probablement né au XVIIIe siècle aux Antilles, d’un croisement naturel entre le pamplemousse et l’orange. En 1823, le pomelo est introduit en Floride par le comte français Philippi (chirurgien des armées napoléoniennes) qui revenait des Bahamas. La Floride a développé la culture du pomelo et travaillé sa sélection pour obtenir des variétés à pulpe colorée (rosée ou rouge) et sans pépin. Sa pulpe est parfumée et légèrement amère. Dès 1960, des vergers de pomelos sont plantés en Israël, la production étant destinée à l’Europe.
D’autres pays, comme l’Afrique du Sud et l’Argentine, développent également cette culture. Depuis peu, la production de pomelos connait un regain d’intérêt avec le développement de la variété Star Ruby, et notamment en Corse.
L’introduction dans l'île par la station de recherche de San Giuliano débute dès 1958. C’est en 1974 que la variété Star Ruby est introduite. À ce jour, la Corse est l’unique productrice de pomelo de France métropolitaine. Le pomelo issu de la variété Star Ruby suit la voie ouverte par la clémentine.
C’est un fruit sans pépin, à peau de couleur jaune et lisse, pouvant présenter une tâche de couleur orangé-rouge sur la surface du fruit. Sa chair est de couleur rose à rouge jusqu’au pourpre. Le pomelo de Corse est très juteux. Son goût est parfumé et sucré, avec quelques notes d’acidité, mais sans présence d’amertume.
  • 45 producteurs dont 21 labellisés en agriculture biologique
  • 7 042 tonnes produites dont 65 % certifiés IGP
  • 177 ha dont 96 labellisés en agriculture biologique
 
Cueilli à maturité sur l’arbre et rapidement commercialisé sans traitement chimique après récolte. Les caractéristiques propres au pomelo insulaire, ont été reconnues en 2007 par l’Union européenne à travers l’indication géographique protégée (IGP) "Pomelo de Corse".
 

Kiwis

Le kiwi est un fruit multimillénaire, originaire de Chine, où il était cueilli à l’état sauvage en lisière des forêts, le long des fleuves et cours d’eau. Sa découverte date du milieu du XVIIIe siècle, cependant sa production ne s’est développée qu’à partir des années 1950.
 
Apparue en Corse au début des années soixante-dix grâce à l’initiative de quelques agriculteurs pionniers, la production de kiwi (Actinidia Deliciosa) est restée confidentielle jusqu’en 1980. À partir de cette date, la demande croissante des consommateurs pour ce « nouveau fruit » ainsi que les conditions pédoclimatiques locales particulièrement favorables à sa culture, ont permis une expansion très rapide des surfaces plantées et de la production. Ces conditions climatiques ainsi que le savoir-faire de la Corse en arboriculture fruitière ont permis sa labellisation en identification géographique protégée.
Ses vergers s’étendent principalement sur la façade orientale de l’île.
 
Un des secrets de la spécificité du KIWI DE CORSE provient d’une méthode culturale associant la culture de la vigne à celle des clémentines, pomelos et kiwis. Cette pratique confère aux fruits une qualité indéniable. Qualité maîtrisée avec des vergers de kiwi de petite taille, d’une surface moyenne de 7 hectares, et de faibles rendements (20 tonnes par hectare au maximum).
Il est cueilli à maturité optimale et ne subit aucun traitement chimique de conservation après récolte.
  • 23 producteurs adhérents AOP Fruits de Corse dont 20 labellisés en agriculture biologique
  • 2 855 tonnes
  • 320 ha dont 98 ha labellisés en agriculture biologique

Rédigé le Mardi 12 Avril 2022 à 09:49 | modifié le Mardi 12 Avril 2022





ODARC BASTIA
av Paul Giacobbi
Montesoro
20601 Bastia

Tel : 04 95 30 95 30
Fax : 04 95 33 86 05

ODARC AJACCIO
U Ricantu,
Route de Campo dell Oro
20090 Ajaccio

Tel : 04 95 29 26 90

Courriel : odarc@odarc.fr